Rugby XV
Bienvenue sur Rugby XV !

Nous vous invitons dès maintenant à vous enregistrer (c'est gratuit). Vous pourrez ainsi profiter pleinement de tout le contenu du forum, participer aux discussions dans un esprit de convivialité, de respect, et dans la bonne humeur.

Une fois inscrit, la tradition est de passer par la rubrique "Présentations". Ainsi, notre staff et nos membres actifs ne manqueront pas de vous accueillir et de vous guider afin de passer de bons moments sur Rugby XV.

A tout de suite, nous vous attendons ;-)



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  RugbyCoachingRugbyCoaching  

Partagez | 
 

 Histoires de maillot

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Histoires de maillot   Dim 4 Mai 2008 - 11:03

A tout saigneur, tout honneur :
le Maillot du XV de France


Avant 1912, le premier maillot du XV de France n’est pas bleu et n’est pas encore marqué du coq, mais il est blanc et porte en guise de blason deux anneaux, un rouge et un bleu. Il s'agit de l'emblème de l'USFSA, dont émane l'équipe nationale de rugby (et la plupart des équipes sportives françaises nationales), un emblème qui préfigure les cinq anneaux olympiques (que dessinera Pierre de Coubertin en 1913[67], ce dernier est alors secrétaire général de l'USFA) et qui reprend les couleurs du drapeau national (bleu et rouge sur fond blanc)[68].



Après la première victoire de l'équipe de France obtenue contre l'Écosse en 1911, Marcel Communeau, alors capitaine de l'équipe, impose que les joueurs portent le Coq gaulois comme emblème de la France[69]. L'origine de l'utilisation du coq comme symbole d'une équipe de France est cependant plus ancienne, car Jean Rigal, un ancien joueur de football portait cet emblème en mai 1910 lors d'un match contre l'Italie et a fait don de son écusson au musée national du Sport[68]. Le coq fut probablement choisi car c'est un animal fier, combattif et parfois agressif ; à quelques minutes de la fin d'un match France-Angleterre des années soixante et alors que le XV de France mène 13-12 mais traverse un passage difficile, le pilier Aldo Gruarin fait appel à l'orgueil de ses coéquipiers en leur disant : « Ho ! Sur la poitrine, c'est un coq qu'on porte ! C'est pas une pintade ! Alors chantez[70] ! »




L'écusson est initialement blanc et rouge (toujours selon les principes de l'USFSA, qui n'éclate en plusieurs fédérations qu'en 1919-1920), il est ensuite brodé et multicolore à partir de 1945 puis doré depuis les années 1970[71]. La représentation du coq sur les écussons est intialement réaliste et détaillée, par la suite la silhouette du coq s’est profondément simplifiée et est devenue plus abstraite et stylisée.


France 1914








Ce symbole de l'équipe de France de rugby connaît un vif succès, il est ensuite porté par les membres de la délégation française qui participent aux jeux Olympiques de 1920, le coq est dans ce cas perché sur les cinq anneaux olympiques[72]. Le coq est adopté comme logo du Comité national olympique et sportif français, les règlements du CIO imposant aux comités nationaux d’adopter un emblème qui associe un symbole national, les couleurs du pays et les anneaux olympiques.
Le coq est largement reconnu comme le symbole des équipes de France, les sportifs français sont même surnommés les coqs et certains supporters du XV de France ont l’habitude d'amener et de lâcher un coq vivant sur le terrain de jeu avant un match.

L'équipe de France joue habituellement avec un maillot bleu, au moins lors des matchs joués à domicile. Pour cette raison, les joueurs sont aussi surnommés les Bleus. Ce choix de couleur a posé un problème initialement aux Écossais qui ont dû abandonner leur couleur traditionnelle, bleu marine, lors des matchs disputés en Écosse. Lorsque c'est nécessaire (matchs à domicile contre l'Écosse et l'Italie), les joueurs français portent un maillot blanc.



En 2007, l'équipe de France est sponsorisée par l'équipementier américain Nike depuis 1999 , et ce, jusqu'en 2012.





sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quipe_de_France_de_rugby_%C3%A0_XV#Embl.C3.A8mes_du_XV_de_France

http://www.spiritrugby.com/maillots_XV_de_france/tshirts_rugby.htm


Dernière édition par WKM le Dim 4 Mai 2008 - 13:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: RCNM   Dim 4 Mai 2008 - 12:21

Belle référence pour un maillot aux couleurs uniques : Narbonne.

http://arch.cahiers-du-rugby.info/site/divertissement.php?iddivertissement=53

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Racing 4 ever   Dim 4 Mai 2008 - 13:02

Le maillot du Racing






Le Racing a été fondé en 1882 par des lycéens de Condorcet adeptes de course à pied qui se réunissait pour assouvir leur passion à la Gare Saint-Lazare puis en plein milieu du Bois de Boulogne. Ces jeunes gens créèrent officiellement le Racing Club (le nom actuel ne prendra place que le 21 novembre 1885) le 20 avril 1882.
En 1884, Georges Saint-Clair institut les couleurs ciel et blanche inspiré des couleurs de la Grèce. Dix ans après, le Baron Pierre de Coubertin ressuscitera les Jeux Olympiques.



L'esprit racing

Dans la France de la fin du XIXe siècle, l’organisation du sport « à l’anglaise », par le biais de clubs, est avant tout affaire de riches, bourgeois et aristocrates. Le Racing n’échappe pas à la règle. Niché au cœur du Bois de Boulogne, sur le domaine de la Croix-Catelan, il est le symbole de l’exclusivité et il faut toujours être parrainé pour intégrer certaines sections. Le succès du rugby fut immédiat auprès des membres du club, issus des classes aisées, notamment aristocratiques (quatre nobles participent à la première finale côté Racing), pour qui le sport en général et le rugby en particulier portent en eux les vertus développés dans leurs associations sportives par les Britanniques, dont on admire l’insistance sur l'union du corps et de l’esprit (« Un esprit sain dans un corps sain »).



L’autre grande dimension de l’« esprit Racing » est son attachement aux valeurs les plus pures du sport, l’esprit de compétition, la noblesse de l’effort, le respect de l’adversaire et l’amateurisme. Soucieux de maintenir l’esprit du jeu, le Racing club de France s’investit dans cette voie à la fin des années 1920, alors le rugby français souffre de la violence sur les terrains, de matchs fermés et d’un professionnalisme qui ne veut pas dire son nom. Champion de l’esprit amateur, il lance le Challenge Yves du Manoir pour répondre à cet idéal. Yves du Manoir symbolisait le côté romantique du rugby, sa dimension ludique et libre, celle du jeu pour le jeu. Comme les participants étaient invités par le Racing, il n’y avait aucune pression relative à une éventuelle relégation. Afin de favoriser encore le jeu, les règles interdisaient de tenter les coups de pied placés. Paradoxalement, le Racing ne gagnera jamais « son » challenge.

Plus récemment, cet esprit fut réveillé, quoi que sous une forme différente, dans les années 1980 grâce à la dernière grande génération sportive du Racing. Désireux de faire parler d’eux et de leur club, ces joueurs savaient que les résultats étaient essentiels, mais aussi que pour réussir cela à Paris, où les sportifs vivent dans l’anonymat le plus complet, il fallait attirer les feux des médias. Ce sont les lignes arrières, composées de personnalités fortes et originales, qui provoquèrent cette révolution, mélangeant sport, humour, provocation, camaraderie et autodérision. Dans le cadre du très célèbre « Show-Bizz » (avec deux « z »), sorte de club dans le club, Yvon Rousset, Éric Blanc, Jean-Baptiste Lafond, Philippe Guillard et Franck Mesnel décidèrent de bousculer le rugby français par une série d’actions spectaculaires. Ils jouèrent ainsi avec des bérets à Bayonne, en hommage à la tradition des attaquants d’antan du club basque, mais cela fut pris comme une provocation par une partie du public. Ils jouèrent aussi entièrement maquillés de noir, pour que l’un de leurs coéquipiers, noir, ne sente plus en minorité. Ils portèrent des perruques, se teignirent les cheveux en jaune, jouèrent en pantalons blancs de pelotari ou avec des chaussettes roses etc. Ils enregistrèrent même un disque, Quand tu marques un essai [1].



Néanmoins, leur marque de fabrique fut le célèbre nœud papillon rose. Désireux de frapper un grand coup lors de la finale du championnat 1987[/url], ils décidèrent de jouer avec un nœud papillon rose autour du cou, symbole de l’élégance et de la dérision, avec une couleur en apparence pas du tout virile.


Finale 90 : Yvon Rousset sert le champagne à la mi-temps au "show bizz" qui arbore le célèbre papillon rose


Jean-Baptiste Lafond offrit un exemplaire du nœud papillon au Président de la République, François Mitterrand, durant la présentation des équipes sur la pelouse du Parc des Princes. Ils firent sensation mais furent battus. Trois ans plus tard, ils récidivèrent. Poussant la provocation, ils se firent apporter du champagne sur la pelouse pendant la mi-temps, par Yvon Rousset, blessé, vêtu d’un blazer frappé des armes du « Show Bizz ». Cela ne les empêcha pas de gagner, et après prolongations encore, contre Agen. Ce nœud papillon donna naissance en 1988 à la marque Eden Park, lancée par les cinq compères, et dont Franck Mesnel est aujourd’hui le président du directoire. La marque compte de nombreuses boutiques en France et à l’étranger (plus de 200 points de vente, dont Cardiff ou encore Richmond upon Thames, où la marque s’est associée au club londonien des Harlequins) et est devenue fournisseur officiel de l’équipe de France, de l’équipe du Pays de Galles et même des Lions britanniques.) Tout ceci fit du Racing le synonyme de l’excentricité au sein d’un milieu très conservateur, et fut fustigé par bien des provinciaux comme une version parisienne et peu sérieuse de leur sport. Toutefois, rien n’aurait été toléré si les résultats n’avaient pas suivi.



Mesnel et "l'esprit racing"







Lafond ou "l'artiste" incarne l'esprit gentleman du Racing



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoires de maillot   Dim 4 Mai 2008 - 20:48

Le stade toulousain



Fondé à l'extrême fin du XIXe siècle par des étudiants anarcho-syndicalistes d'une section rugby au sein du club omnisports du « Stade olympien des étudiants toulousains ». De ce tout récent courant anarchiste communiste, il héritera ses couleurs (rouge et noir) qui par chance sont aussi celles des capitouls et du nom du premier stade : la vierge rouge (Louise Michel). Sous ce 1er nom (SOET), le club dispute la finale du championnat de France 1903. Les Étudiants fusionnent avec les rugbymen de l'école vétérinaire de Toulouse, le « Stade toulousain » porte son nom actuel depuis 1907.







En 2007, le Stade toulousain fête son centenaire arboré par de nouvelles couleurs: le noir avec les trois étoiles de la coupe d'Europe et plus l'étoile unique du club du siècle et un maillot rose pâle. Il est vrai que le surnom de Toulouse est "la ville rose".


source :
http://histoire.maillots.free.fr/rugby/stade_toulousain.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoires de maillot   Dim 4 Mai 2008 - 20:57

Le stade français


Le Stade Français a été fondé en 1883 au Café Procope à Saint-Germain-des-Prés par quelques adolescents désireux d'organiser les activités athlétiques de leur école, le lycée Saint-Louis, situé boulevard Saint-Michel dans le 6e arrondissement de Paris.
Coureurs à pieds et passionnés de civilisations antiques, ils créaient le club en imposant du même coup son nouveau sens au mot "stade", dans la langue française. Jusque-là en effet, le terme d'origine grecque signifiait une mesure itinéraire, équivalente à 600 pieds (entre 147 et 192 mètres). Par la suite, retournant dans leurs provinces, ceux-ci déclinèrent à nouveau le mot stade dans les noms de certains clubs en création (Stade Bordelais, par exemple, en 1889).

Le choix du terme "stade" était volontaire et provenait de la volonté de ces jeunes gens de s'opposer à la mode des noms anglais qui avait lieu jusqu'alors (par exemple, le Racing Club créé en 1882 à Paris).

Les couleurs rouge et bleu proviennent des armes de la ville de Paris.

Les Rouge et bleu furent les premiers de l'hexagone à adopter, dès 1890, les règles du rugby en vigueur en Grande-Bretagne, ce qui permit au club d'être aussi le premier représentant français à affronter des équipes britanniques.

Maillot uni 1892



En 1992, le Stade français est repris par Max Guazzini, l’un des fondateurs de la station de radio NRJ. À la tête d’une des plus grandes fortunes de France, ce passionné de rugby, originaire du Sud-Est et juriste de formation, décide de relancer à Paris le rugby de club de haut niveau, qui souffrait des déboires du Racing club de France. Le club est alors en Deuxième Division. Il y injecte de l’argent, le restructure et en 1995, provoque la fusion de la section rugby du Stade français avec celle du CASG Paris (Club Athlétique des Sports Généraux), alors au bord de l'abandon, mais propriétaire du Stade Jean-Bouin, et organisateur du challenge du même nom pendant ses dernières années.

Le motif "éclair" est une création décidée par le Club et choisi par le Bureau exécutif du Club par ce qu'elle correspondait à l'identité visuelle de la station de radio NRJ sponsor du club.
La première année il y avait de nombreux éclairs.Ils ont été ramenés à 3 ensuite par soucis d'esthétisme.
Désormais les 3 éclairs sont devenus l'emblème du Club.


Quand il devient président, Max Guazzini sait qu’il faut faire parler de son club pour qu'il se développe dans une ville aussi anonyme que Paris. Il revoit le concept du match de rugby : pour lui, c'est aussi une sortie familiale qui nécessite donc des animations (pompom girls, musique, jingles, vente du maillot Stade français, ouverture de la boutique Stade français, ligne de vêtements et d'objets dérivés...).

Depuis 2005, le phare de la collection est le maillot rose, couleur considérée comme aux antipodes de la virilité affichée des rugbymen, qui déconcerte le monde du rugby en septembre 2005, lorsque les joueurs de l’équipe première du club l’endossent pour un match de championnat à Perpignan. Malgré la défaite sportive, le Stade français tient un succès commercial phénoménal. 20 000 exemplaires du maillot fabriqué par Adidas sont vendus en 2005-2006. L’année suivante, deux nouveaux dessinés par la maison Kenzo sont lancés : l’un rose, l’autre bleu marine orné de lys roses (et non de fleurs de lys, à la connotation héraldique). C'est avec ce maillot que le Stade Français a gagné son 13e titre de Champion de France le 9 juin 2007.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoires de maillot   Dim 4 Mai 2008 - 21:02

Maillot de l'USAP


1919: naissance de l’Union sportive perpignanaise (U.S.P), issue de la fusion A.S.P – S.O.P. Pour sceller le changement, les dirigeants adoptent le célèbre maillot ciel, sur un short blanc et des bas sang et or.
La raison de ce choix ? Plusieurs joueurs du club sont tombés pendant la guerre et en hommage aux soldats, l'USAP prend la couleur des uniformes « bleu horizon ».


Récemment, le club a repris le nom qu’il portait entre 1933 et 1940, Union sportive des Arlequins de Perpignan, et changé les couleurs de ses maillots, abandonnant le bleu ciel pour le « sang et or » des armes de la Catalogne. C’est un indice de la forte identité catalane de plus en plus mise en avant depuis quelques années. Le nom du club en catalan est : Unió Esportiva dels Arlequins de Perpinyà. Sa devise (elle aussi en catalan) est « Sempre Endavant », ce qui signifie « Toujours en avant ».

source : http://histoire.maillots.free.fr/rugby/usap.html
Revenir en haut Aller en bas
fan de alegria
FED 1
fan de alegria

Masculin
Nombre de messages : 1554
Age : 67
Localisation : Bayonne
Club supporté : AB ET BO... et tous les autres
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Histoires de maillot   Lun 5 Mai 2008 - 12:16

Quand tu parleras du maillot de l'Aviron, n'oublie pas de mentionner et le Racing et Owen Roe, l'écossais génial qui est venu nous apporter le rugby par ici...

Mais tes articles sont vraiment très intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
Expat 44
H-Cup
Expat 44

Masculin
Nombre de messages : 4114
Age : 75
Localisation : Chapel Hill (USA)
Loisirs : ski alpin, ski de fond, randonnee, jazz, cuisine
Club supporté : CAL (Universite de Californie a Berkeley), PUC, XV de France, et les Sorfettes
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Histoires de maillot   Lun 5 Mai 2008 - 14:16

WKM a écrit:
Le stade toulousain



Fondé à l'extrême fin du XIXe siècle par des étudiants anarcho-syndicalistes d'une section rugby au sein du club omnisports du « Stade olympien des étudiants toulousains ». De ce tout récent courant anarchiste communiste, il héritera ses couleurs (rouge et noir) qui par chance sont aussi celles des capitouls et du nom du premier stade : la vierge rouge (Louise Michel). Sous ce 1er nom (SOET), le club dispute la finale du championnat de France 1903. Les Étudiants fusionnent avec les rugbymen de l'école vétérinaire de Toulouse, le « Stade toulousain » porte son nom actuel depuis 1907.







En 2007, le Stade toulousain fête son centenaire arboré par de nouvelles couleurs: le noir avec les trois étoiles de la coupe d'Europe et plus l'étoile unique du club du siècle et un maillot rose pâle. Il est vrai que le surnom de Toulouse est "la ville rose".



source :
[url=http://histoire.maillots.free.fr/rugby/stade_toulousain.html
http://histoire.maillots.free.fr/rugby/stade_toulousain.html[/quote[/url]]

Ce dont je me souviens (et peut-etre ai-je la memoire qui flanche ), il y avait de mon temps deux clubs a Toulouse, le Stade Toulousain et le Toulouse Olympique Etudiant Club (TOEC). QU'en est-il aujourd'hui? Ces deux clubs ont-ils fusione? Le TOEC etait-il une evolution du SOET?

En tout cas, merci de ces histoires concernant clubs et maillots... Fascinant
Revenir en haut Aller en bas
pcy0
Ecole de rugby


Masculin
Nombre de messages : 2
Age : 32
Localisation : caen
Date d'inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Histoires de maillot   Jeu 10 Mai 2012 - 22:08

Bonjour, tout d'abord désolé si ma question est au mauvais endroit mais je ne sais pas où la poster. je souhaiterai connaitre le maillot de l'équique de france de 1965 via une photo ou son nom si il a été baptisé et où il serait possible de l'achetai. Merci par avance.

cordialement.

pcy0
Revenir en haut Aller en bas
Thaddeus
Modérateur
Modérateur
Thaddeus

Masculin
Nombre de messages : 13849
Age : 45
Localisation : Cugnaux
Club supporté : Toulouse
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Histoires de maillot   Ven 11 Mai 2012 - 11:08

Bonjour et bienvenue !

Je n'ai trouvé que des photos en noir et blanc, sur le site du Stade (section musée)


1964-1965 :




1965-1966 :




Pour l'acheter, par contre, je crains que c'est mort, à part en le faisant confectionner...

_________________
Sorry, Good Game !

Jacques Delmas "On ne va pas jeter le bébé avec l'eau du boudin"

George Best "J’ai dépensé beaucoup d’argent dans la boisson, les filles et les voitures de sport. Et le reste je l’ai gaspillé.""


La Charte de RugbyXV
Revenir en haut Aller en bas
pcy0
Ecole de rugby


Masculin
Nombre de messages : 2
Age : 32
Localisation : caen
Date d'inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Histoires de maillot   Ven 11 Mai 2012 - 22:03

merci beaucoup, c'est vraiment super sympas d'avoir pris le temps de chercher. et sinon tanpis pour l'achat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires de maillot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires de maillot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rugby XV :: Club House : La Passion de l'Ovalie :: Rugby Stories-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit