Rugby XV
Bienvenue sur Rugby XV !

Nous vous invitons dès maintenant à vous enregistrer (c'est gratuit). Vous pourrez ainsi profiter pleinement de tout le contenu du forum, participer aux discussions dans un esprit de convivialité, de respect, et dans la bonne humeur.

Une fois inscrit, la tradition est de passer par la rubrique "Présentations". Ainsi, notre staff et nos membres actifs ne manqueront pas de vous accueillir et de vous guider afin de passer de bons moments sur Rugby XV.

A tout de suite, nous vous attendons ;-)



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  RugbyCoachingRugbyCoaching  

Partagez | 
 

 Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
fan de alegria
FED 1
fan de alegria

Masculin
Nombre de messages : 1554
Age : 67
Localisation : Bayonne
Club supporté : AB ET BO... et tous les autres
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 12:32

Pour WKM et les patients...

Beaucoup d’amoureux du rugby sont restés sur leur faim et ont été très déçus ce week-end par la prestation de leur équipe, A Bayonne, nous avons le sentiment que les txuriurdin avaient la place de passer et de battre les montalbanais dans un match assez terne et de rentrer dans les européens potentiels, mais, je n’étais pas à Montauban… Les montpelliérains sont tombés à Aguilera devant une équipe biarrote en cours de reconstruction, et çà leur a fait mal. Pour les 2 vaincus, adieu l’Europe, encore que… Pour d’autres ce fut peut-être encore plus dur, les parisiens sont tombés à Auch… Avec un tel score, ce ne fut sûrement pas merveilleux… Où est la brillante équipe championne de France l’an dernier ? Ceux qui ont une certaine chaîne cryptée ont peut-être vu du jeu, mais bon… Plus que 3 journées et ce sera fini pour 10 des équipes, seules l’ASM, le ST le SF et … continueront de jouer jusqu’à l’épuisement du public et des joueurs.

Je voudrais pour ma part vous donner mes réflexions à propos de ces deux matchs que j’ai vus et qui contrastent totalement. A Cardiff, les toulousains étaient opposés aux irlandais du Munster et à Toulon, les noirs et rouges recevaient leurs poursuivants du Metro-Racing. Dans les 2 stades, il y eut la fête et sur le terrain une victoire, mais le parfum n’est pas le même en Pays de Galles et en Provence.

J’ai donc passé une fin d’après-midi de samedi dans l’angoisse, je dois le dire, et un dimanche dans la jubilation. Donc, d’une manière chronologique, revenons à samedi. Dans le chaudron gallois des irlandais, les toulousains ont perdu le match. Ils sont tombés dans le piège du Munster. Et je voudrais m’insurger contre les propos désabusés et négatifs de Jean-Baptiste Elissalde. Après le match, celui-ci a déclaré en substance qu’il était déçu de la manière dont les adversaires avaient battu le Stade, les « picks n’go à zéro passe » et le fighting spirit face au beau jeu… Oui et alors ? La science de M. Novès n’a rien pu contre l’envie, la hargne et la volonté de ces joueurs madrés et intelligents de la province irlandaise. Gagner est leur désir, jouer est seulement le moyen possible de le faire. Les toulousains sont tombés dans le piège qui avait été tendu aux clermontois en match de poule et aux rouges et blancs de la côte basque en finale. Le staff toulousain n’a rien su lire de ces 2 matchs et encore moins de la finale perdue par le BO dans ce même lieu et les mêmes circonstances. Je pense qu’une profonde remise en question devrait avoir lieu après la fin du championnat de France car ce n’est pas tout d’avoir un jeu léger et agréable esthétiquement comme celui de nos toulousains, si on veut exister sur la planète ovale, il faut être fort, très fort dans le combat, et dans la tête. Et les rouges et noirs nous ont montré un visage fatigué, voire désabusé dès le début du match… Nous le sentions depuis déjà quelques temps, au moins depuis le match que l’ASM avait remporté à Toulouse, et même à Bayonne, nous avions senti qu’il manquait quelque chose à cette équipe pour être la meilleure d’Europe. En effet, personne ne dit rien lorsque cette équipe gagne en utilisant à outrance le drop comme manière de marquer des points dans un match comme ce fut le cas lors de cette rencontre, mais elle révèle en fait que les « gros » ne passent pas le point de contact, le lieu de la rencontre, peu de gain d’avantage, alors on se repose sur le buteur (comme le font les bleus et blancs aussi, mais avec bien moins de moyens).

N’en déplaise à tous ses supporters, je n’ai pas trop vibré à l’exploit de Cédric, bien inspiré mais unique, et après tant de petites erreurs et d’imperfections, fautes de mains, de hors-jeu, de défense... En revanche, en face, il n’y avait que l’esprit, et c’est tout. Je n’ai pas trouvé non plus que les bleus irlandais fussent tellement bons. Je dois dire que leur jeu ne m’a pas enchanté, mais il a été efficace, tout comme il l’a été contre le BO, et Toulouse est tombé dans le même panneau. Une fois de plus, il a manqué quelque chose, en fait tout. Certes, il manquait 2 magiciens, certes, la défense a été très bonne, et très sollicitée, mais l’essai irlandais n’est pas volé et annonçait, n’en déplaise à Jean-Baptiste, la fin du match. Et, au cours de la seconde mi-temps, on n’a pas assisté au réveil toulousain, au contraire. Je connais une équipe du ST qui aurait tout tenté, y compris en commettant des fautes, pour récupérer le ballon, mais çà n’a pas eu lieu. Avec la remise en jeu à la suite de l’essai de Donguy, les irlandais n’ont pas lâché la balle une seule fois et n’ont commis aucune faute lors de l’occupation des 22 toulousains. Ce ne fut pas le meilleur rugby qu’on ait vu, mais le plus efficace. Dommage ! Je souhaitais vraiment la victoire française, mais j’ai revu le match du BO, en fait… Le talonneur incapable d’entendre les annonces des touches, le public criant et chantant sans cesse ses encouragements à son équipe, la red Army toujours en marche. Et les milliers de toulousains muselés – il faut le faire… On me dira que si le match avait eu lieu à Londres ou ailleurs le résultat aurait pu être différent… Mais avec des « si », Clément et Vincent auraient joué… Les spécialistes dissèqueront phase par phase et poste par poste tout le match et verront qu’il y beaucoup de zones toulousaines où il faut revoir certaines choses, mais dans l’ensemble, en dehors du moment où Pelous fait ce geste débile sur le 6 bleu, les rouges n’ont pas été très bons, ni très agressifs dans le jeu, surtout en seconde mi-temps. En face, il y avait une équipe prenable et sans imagination, mais courageuse et ayant plus d’envie. Aucun lancement de jeu sur des ¾ irlandais très prenables, surtout l’arrière, mais en deuxième mi-temps, il a pu se balader les mains dans les poches, pas une balle sur lui…

Je comprends assez bien la déception de JBE, mais il faut bien voir que ce sont les joueurs qui ont perdu le match parce que le staff n’a pas assez analysé le jeu adverse, qui est celui pratiqué depuis des lustres par les joueurs au trèfle. Un jeu ennuyeux et efficace qui ne s’encombre pas de beaux gestes ni d’envolées lyriques. Il doit s’ennuyer ferme, Doug Howlett. Ce sport est une invention britannique, où le sentimentalisme n’a pas sa place, ni l’esthétique, ce qui est toujours le domaine du français, même quand c’est le « french flair ». Lorsqu’une équipe française gagne avec la manière, on parle de ce caractère… Mais avant l’essai libérateur l’équipe a fini par museler son adversaire et lui être supérieure. L’équipe a alors l’impression que rien ne peut lui arriver, et elle domine. Il en est de même qu’en tauromachie, parar, mandar, templar sont les maîtres mots (arrêter, commander, « templer », c’est-à-dire conduire le toro où le veut le torero, on pourrait traduire aussi par « apprivoiser ») de ce jeu. Et, si nous appliquons ce triple concept à Toulouse, les joueurs ne sont pas arrivés à peser sur l’adversaire et au contraire, ces derniers ont réussi en fin de match à mettre nos occitans dans une situation de défense stérile, ils les ont dominés. Et c’est tout ce qu’il faut retenir. Je dois dire que j’ai été impressionné par le jeu en zone 1 de ces irlandais, autour d’un groupe de joueurs du 4 au 8 omniprésent et efficace, alors que ce secteur était plus « faible » chez leurs opposants, n’en déplaise aux puristes. Après avoir fait sortir Dussautoir, les toulousains étaient moins bons dans ce secteur, tellement bien que j’ai mis du temps à voir où se trouvait Sowerby, alors que les O’Connel, O’Calagan et toute la troisième ligne était partout, lui avait du mal à suivre… Bon n’accablons pas l’équipe qui a su parfaitement défendre… Mais de façon stérile.

Alors j’en arrive au feu d’artifice de Felix Mayol hier. Et oui, là j’ai vu un match de rugby comme j’aime, où l’imagination arrive à prendre le pouvoir… Mais bon, il y a plein de zones d’insatisfaction quand même des deux côtés. Les parisiens, avec le pack ont cherché à ouvrir des brèches, et ils y sont arrivés par deux fois, mais en face, les noirs et rouges étaient chez eux et avaient plus envie. J’ai aimé l’arbitrage qui a été à mon sens pédagogique, mais pas trop, positif et juste. Les toulonnais ont gagné leur match non seulement par leur jeu mais avec la manière, et les deux derniers essais donnent une idée de leur volonté et de leur engagement. Ils ont fini par dominer dans tous les secteurs du jeu, en dépit d’un vent important. Et le fait que les quatre stars, Oliver, Matfield, Greggan et Merthens, soient restés sur le terrain pendant les quatre-vingt minutes, montre assez l’envie et la volonté de l’équipe de gagner cette véritable finale du championnat de Pro D2… Et nous aurons le retour de Toulon dans l’élite dès août… Et j’en suis heureux. Et peut-être aussi le retour du Racing, mais les demi-finales vont être sévères. En revanche, le match a été entaché d’une tare en fin de match. La même tare que celle déjà rencontrée depuis le début des championnats professionnels. Celle des mêlées simulées, qu’il n’y a pas eu à Cardiff. Il faudra bien que la LNR, et à travers elle, l’IRB, se penche sur cette affaire afin de pouvoir garder l’esprit de ce combat qu’est le rugby… Pourquoi ne pas imposer à l’équipe qui impose la simulation de recevoir un coup franc à la place de la mêlée quand il ne peut plus se défendre dans ce secteur ?

Il y a quand même un paradoxe d’avoir à la fois des mêlées simulées et des séries de pick n’go à zero passe. Comment justifier qu’un pilier ne peut plus pousser en mêlée alors qu’il se jette à corps perdu dans les regroupements et de déblayer et de gratter et de pousser et de pousser… et de ne pas pouvoir pousser en mêlée ?… C’est curieux !

Je voudrais encore ajouter un détail qui me semble important, le public des supporters. Gagner à Mayol ne sera pas facile pour les visiteurs, mais gagner une nouvelle fois à Cardiff pour une équipe française contre une équipe irlandaise sera toujours difficile, impossible, surtout si cette dernière obtient que le couvercle du chaudron soit fermé… Après tout, la pluie, le vent, la neige font partie du rugby aussi. Et je voudrais savoir pourquoi, encore une fois, une équipe française n’est pas capable de mobiliser des supporters et d’occuper la moitié des sièges d’une telle enceinte ? Toulouse est une capitale régionale qui draine une capacité à mettre au moins 40000 personnes pour supporter le stade toulousain, alors pourquoi n’y avait-il pas plus de français dans la salle ? Je m’étais déjà exprimé sur ce sujet lors de la finale perdu par nos voisins dans cette même enceinte, mais que je sache, si le même club arrive en finale à Paris, ils seront bien ce nombre de supporters à s’installer dans les travées du Stade de France… Les clubs multimillionnaires qui sont tous destinés à figurer dans les phases finales de cette compétition européenne devraient pouvoir s’assurer la présence des supporters qui sont aussi des « seizièmes hommes ». La « sponsorisation » des déplacements de supporters devrait faire partie de leur politique. Il est vrai aussi que les prix des places au stade, du transport et du séjour en Grande-Bretagne ne sont pas bons marchés.

En conclusion, je dirai que Toulon et Toulouse sont deux faces du rugby français. Et la pratique de ce sport de combat ne peut pas s’affranchir de la réalité. Avoir des grandes envolées, comme les toulousains, ou, d’une manière moindre, les parisiens du Racing, n’est efficace que si tout le reste est vraiment bien cadenassé, et tant qu’on imaginera que le « french flair » est le remède miracle, on se trompera… On gagne parfois, dans certaines compétitions, mais on perd plus souvent encore, le BO et le ST nous l’ont montré… Et les 2 dernières fois où une équipe française (le Stade Toulousain) a remporté le titre européen ce fut lorsqu’elle était opposée à une autre équipe française… J’ai beaucoup d’espoir que Toulon amène un peu de fraîcheur l’an prochain, puisque les 4 stars ne seront plus là et que le RCT devra puiser dans sa réserve propre, ses jeunes, mais aussi de nouvelles stars qui feront venir encore plus de monde autour des ruedos. Euh ! Je veux dire des stades. Mais, et je n’offense personne en disant ceci : Toulon comme la quasi totalité des équipes professionnelles françaises pratiquent encore le rugby de la génération d’avant 2000. Il faudra bien finir par passer dans l’ère moderne comme dans l’hémisphère sud. Mais là-bas aussi il y a bien des choses à revoir. Les nouvelles règles nous permettront-elles de voir du plus beau rugby ? Nous verrons bien !
Revenir en haut Aller en bas
bcy77
H-Cup
bcy77

Masculin
Nombre de messages : 4089
Age : 53
Localisation : Nangis (77)
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 14:17

fan de alegria a écrit:
Pour WKM et les patients...

Beaucoup d’amoureux du rugby sont restés sur leur faim et ont été très déçus ce week-end par la prestation de leur équipe, A Bayonne, nous avons le sentiment que les txuriurdin avaient la place de passer et de battre les montalbanais dans un match assez terne et de rentrer dans les européens potentiels, mais, je n’étais pas à Montauban… Les montpelliérains sont tombés à Aguilera devant une équipe biarrote en cours de reconstruction, et çà leur a fait mal. Pour les 2 vaincus, adieu l’Europe, encore que… Pour d’autres ce fut peut-être encore plus dur, les parisiens sont tombés à Auch… Avec un tel score, ce ne fut sûrement pas merveilleux… Où est la brillante équipe championne de France l’an dernier ? Ceux qui ont une certaine chaîne cryptée ont peut-être vu du jeu, mais bon… Plus que 3 journées et ce sera fini pour 10 des équipes, seules l’ASM, le ST le SF et … continueront de jouer jusqu’à l’épuisement du public et des joueurs.

Je voudrais pour ma part vous donner mes réflexions à propos de ces deux matchs que j’ai vus et qui contrastent totalement. A Cardiff, les toulousains étaient opposés aux irlandais du Munster et à Toulon, les noirs et rouges recevaient leurs poursuivants du Metro-Racing. Dans les 2 stades, il y eut la fête et sur le terrain une victoire, mais le parfum n’est pas le même en Pays de Galles et en Provence.

J’ai donc passé une fin d’après-midi de samedi dans l’angoisse, je dois le dire, et un dimanche dans la jubilation. Donc, d’une manière chronologique, revenons à samedi. Dans le chaudron gallois des irlandais, les toulousains ont perdu le match. Ils sont tombés dans le piège du Munster. Et je voudrais m’insurger contre les propos désabusés et négatifs de Jean-Baptiste Elissalde. Après le match, celui-ci a déclaré en substance qu’il était déçu de la manière dont les adversaires avaient battu le Stade, les « picks n’go à zéro passe » et le fighting spirit face au beau jeu… Oui et alors ? La science de M. Novès n’a rien pu contre l’envie, la hargne et la volonté de ces joueurs madrés et intelligents de la province irlandaise. Gagner est leur désir, jouer est seulement le moyen possible de le faire. Les toulousains sont tombés dans le piège qui avait été tendu aux clermontois en match de poule et aux rouges et blancs de la côte basque en finale. Le staff toulousain n’a rien su lire de ces 2 matchs et encore moins de la finale perdue par le BO dans ce même lieu et les mêmes circonstances. Je pense qu’une profonde remise en question devrait avoir lieu après la fin du championnat de France car ce n’est pas tout d’avoir un jeu léger et agréable esthétiquement comme celui de nos toulousains, si on veut exister sur la planète ovale, il faut être fort, très fort dans le combat, et dans la tête. Et les rouges et noirs nous ont montré un visage fatigué, voire désabusé dès le début du match… Nous le sentions depuis déjà quelques temps, au moins depuis le match que l’ASM avait remporté à Toulouse, et même à Bayonne, nous avions senti qu’il manquait quelque chose à cette équipe pour être la meilleure d’Europe. En effet, personne ne dit rien lorsque cette équipe gagne en utilisant à outrance le drop comme manière de marquer des points dans un match comme ce fut le cas lors de cette rencontre, mais elle révèle en fait que les « gros » ne passent pas le point de contact, le lieu de la rencontre, peu de gain d’avantage, alors on se repose sur le buteur (comme le font les bleus et blancs aussi, mais avec bien moins de moyens).

N’en déplaise à tous ses supporters, je n’ai pas trop vibré à l’exploit de Cédric, bien inspiré mais unique, et après tant de petites erreurs et d’imperfections, fautes de mains, de hors-jeu, de défense... En revanche, en face, il n’y avait que l’esprit, et c’est tout. Je n’ai pas trouvé non plus que les bleus irlandais fussent tellement bons. Je dois dire que leur jeu ne m’a pas enchanté, mais il a été efficace, tout comme il l’a été contre le BO, et Toulouse est tombé dans le même panneau. Une fois de plus, il a manqué quelque chose, en fait tout. Certes, il manquait 2 magiciens, certes, la défense a été très bonne, et très sollicitée, mais l’essai irlandais n’est pas volé et annonçait, n’en déplaise à Jean-Baptiste, la fin du match. Et, au cours de la seconde mi-temps, on n’a pas assisté au réveil toulousain, au contraire. Je connais une équipe du ST qui aurait tout tenté, y compris en commettant des fautes, pour récupérer le ballon, mais çà n’a pas eu lieu. Avec la remise en jeu à la suite de l’essai de Donguy, les irlandais n’ont pas lâché la balle une seule fois et n’ont commis aucune faute lors de l’occupation des 22 toulousains. Ce ne fut pas le meilleur rugby qu’on ait vu, mais le plus efficace. Dommage ! Je souhaitais vraiment la victoire française, mais j’ai revu le match du BO, en fait… Le talonneur incapable d’entendre les annonces des touches, le public criant et chantant sans cesse ses encouragements à son équipe, la red Army toujours en marche. Et les milliers de toulousains muselés – il faut le faire… On me dira que si le match avait eu lieu à Londres ou ailleurs le résultat aurait pu être différent… Mais avec des « si », Clément et Vincent auraient joué… Les spécialistes dissèqueront phase par phase et poste par poste tout le match et verront qu’il y beaucoup de zones toulousaines où il faut revoir certaines choses, mais dans l’ensemble, en dehors du moment où Pelous fait ce geste débile sur le 6 bleu, les rouges n’ont pas été très bons, ni très agressifs dans le jeu, surtout en seconde mi-temps. En face, il y avait une équipe prenable et sans imagination, mais courageuse et ayant plus d’envie. Aucun lancement de jeu sur des ¾ irlandais très prenables, surtout l’arrière, mais en deuxième mi-temps, il a pu se balader les mains dans les poches, pas une balle sur lui…

Je comprends assez bien la déception de JBE, mais il faut bien voir que ce sont les joueurs qui ont perdu le match parce que le staff n’a pas assez analysé le jeu adverse, qui est celui pratiqué depuis des lustres par les joueurs au trèfle. Un jeu ennuyeux et efficace qui ne s’encombre pas de beaux gestes ni d’envolées lyriques. Il doit s’ennuyer ferme, Doug Howlett. Ce sport est une invention britannique, où le sentimentalisme n’a pas sa place, ni l’esthétique, ce qui est toujours le domaine du français, même quand c’est le « french flair ». Lorsqu’une équipe française gagne avec la manière, on parle de ce caractère… Mais avant l’essai libérateur l’équipe a fini par museler son adversaire et lui être supérieure. L’équipe a alors l’impression que rien ne peut lui arriver, et elle domine. Il en est de même qu’en tauromachie, parar, mandar, templar sont les maîtres mots (arrêter, commander, « templer », c’est-à-dire conduire le toro où le veut le torero, on pourrait traduire aussi par « apprivoiser ») de ce jeu. Et, si nous appliquons ce triple concept à Toulouse, les joueurs ne sont pas arrivés à peser sur l’adversaire et au contraire, ces derniers ont réussi en fin de match à mettre nos occitans dans une situation de défense stérile, ils les ont dominés. Et c’est tout ce qu’il faut retenir. Je dois dire que j’ai été impressionné par le jeu en zone 1 de ces irlandais, autour d’un groupe de joueurs du 4 au 8 omniprésent et efficace, alors que ce secteur était plus « faible » chez leurs opposants, n’en déplaise aux puristes. Après avoir fait sortir Dussautoir, les toulousains étaient moins bons dans ce secteur, tellement bien que j’ai mis du temps à voir où se trouvait Sowerby, alors que les O’Connel, O’Calagan et toute la troisième ligne était partout, lui avait du mal à suivre… Bon n’accablons pas l’équipe qui a su parfaitement défendre… Mais de façon stérile.

Alors j’en arrive au feu d’artifice de Felix Mayol hier. Et oui, là j’ai vu un match de rugby comme j’aime, où l’imagination arrive à prendre le pouvoir… Mais bon, il y a plein de zones d’insatisfaction quand même des deux côtés. Les parisiens, avec le pack ont cherché à ouvrir des brèches, et ils y sont arrivés par deux fois, mais en face, les noirs et rouges étaient chez eux et avaient plus envie. J’ai aimé l’arbitrage qui a été à mon sens pédagogique, mais pas trop, positif et juste. Les toulonnais ont gagné leur match non seulement par leur jeu mais avec la manière, et les deux derniers essais donnent une idée de leur volonté et de leur engagement. Ils ont fini par dominer dans tous les secteurs du jeu, en dépit d’un vent important. Et le fait que les quatre stars, Oliver, Matfield, Greggan et Merthens, soient restés sur le terrain pendant les quatre-vingt minutes, montre assez l’envie et la volonté de l’équipe de gagner cette véritable finale du championnat de Pro D2… Et nous aurons le retour de Toulon dans l’élite dès août… Et j’en suis heureux. Et peut-être aussi le retour du Racing, mais les demi-finales vont être sévères. En revanche, le match a été entaché d’une tare en fin de match. La même tare que celle déjà rencontrée depuis le début des championnats professionnels. Celle des mêlées simulées, qu’il n’y a pas eu à Cardiff. Il faudra bien que la LNR, et à travers elle, l’IRB, se penche sur cette affaire afin de pouvoir garder l’esprit de ce combat qu’est le rugby… Pourquoi ne pas imposer à l’équipe qui impose la simulation de recevoir un coup franc à la place de la mêlée quand il ne peut plus se défendre dans ce secteur ?

Il y a quand même un paradoxe d’avoir à la fois des mêlées simulées et des séries de pick n’go à zero passe. Comment justifier qu’un pilier ne peut plus pousser en mêlée alors qu’il se jette à corps perdu dans les regroupements et de déblayer et de gratter et de pousser et de pousser… et de ne pas pouvoir pousser en mêlée ?… C’est curieux !

Je voudrais encore ajouter un détail qui me semble important, le public des supporters. Gagner à Mayol ne sera pas facile pour les visiteurs, mais gagner une nouvelle fois à Cardiff pour une équipe française contre une équipe irlandaise sera toujours difficile, impossible, surtout si cette dernière obtient que le couvercle du chaudron soit fermé… Après tout, la pluie, le vent, la neige font partie du rugby aussi. Et je voudrais savoir pourquoi, encore une fois, une équipe française n’est pas capable de mobiliser des supporters et d’occuper la moitié des sièges d’une telle enceinte ? Toulouse est une capitale régionale qui draine une capacité à mettre au moins 40000 personnes pour supporter le stade toulousain, alors pourquoi n’y avait-il pas plus de français dans la salle ? Je m’étais déjà exprimé sur ce sujet lors de la finale perdu par nos voisins dans cette même enceinte, mais que je sache, si le même club arrive en finale à Paris, ils seront bien ce nombre de supporters à s’installer dans les travées du Stade de France… Les clubs multimillionnaires qui sont tous destinés à figurer dans les phases finales de cette compétition européenne devraient pouvoir s’assurer la présence des supporters qui sont aussi des « seizièmes hommes ». La « sponsorisation » des déplacements de supporters devrait faire partie de leur politique. Il est vrai aussi que les prix des places au stade, du transport et du séjour en Grande-Bretagne ne sont pas bons marchés.

En conclusion, je dirai que Toulon et Toulouse sont deux faces du rugby français. Et la pratique de ce sport de combat ne peut pas s’affranchir de la réalité. Avoir des grandes envolées, comme les toulousains, ou, d’une manière moindre, les parisiens du Racing, n’est efficace que si tout le reste est vraiment bien cadenassé, et tant qu’on imaginera que le « french flair » est le remède miracle, on se trompera… On gagne parfois, dans certaines compétitions, mais on perd plus souvent encore, le BO et le ST nous l’ont montré… Et les 2 dernières fois où une équipe française (le Stade Toulousain) a remporté le titre européen ce fut lorsqu’elle était opposée à une autre équipe française… J’ai beaucoup d’espoir que Toulon amène un peu de fraîcheur l’an prochain, puisque les 4 stars ne seront plus là et que le RCT devra puiser dans sa réserve propre, ses jeunes, mais aussi de nouvelles stars qui feront venir encore plus de monde autour des ruedos. Euh ! Je veux dire des stades. Mais, et je n’offense personne en disant ceci : Toulon comme la quasi totalité des équipes professionnelles françaises pratiquent encore le rugby de la génération d’avant 2000. Il faudra bien finir par passer dans l’ère moderne comme dans l’hémisphère sud. Mais là-bas aussi il y a bien des choses à revoir. Les nouvelles règles nous permettront-elles de voir du plus beau rugby ? Nous verrons bien !

Tu t'es déjà plaint qu'on ne lisait pas tes posts. As-tu lu le mien, à propos de cette finale ?
60.000 supporters du Munster contre seulement 5.000 Toulousains, ça te dis quelque chose ?
Je le répète : au Millenium, nous avions l'impression de jouer chez l'adversaire. Non seulement le stade, mais tout Cardiff était au couleurs du Munster.
Tu poses d'ailleurs la question de savoir pourquoi il n'y avait pas d'avantage de supporters toulousains à Cardiff. Je me la pose également, sachant que sur le forum du S.T. de nombreux supporters se sont plaints de n'avoir pû obtenir de billets pour le Millenium.
J'ai l'impression que l'ERC et l'équité sportive sont deux concepts différents.

Effectivement, les 2 dernières victoires françaises en H.Cup l'ont été suite à une finale franco-française en terre britannique ou irlandaise. Peut-être, tout simplement parce-que pour ces 2 finales, le terrain était vraiment neutre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
vincent-SF
Grand Chelem
vincent-SF

Masculin
Nombre de messages : 6660
Age : 38
Localisation : Près de Marcoussis :-)
Loisirs : Rugby, ciné, HDTN
Club supporté : Stade Français, US Dax et RC Massy
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 14:21



C'est vrai que c'est dommage que le stade soit quasiment squatté par les supporters irlandais... Y avait-il des quotas de places ? Est-ce que des Anglais et des Gallois se sont joints aux supporters du Munster ? C'est vraiment dommage parce que là ce n'était pas vraiment sur terrain neutre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bcy77
H-Cup
bcy77

Masculin
Nombre de messages : 4089
Age : 53
Localisation : Nangis (77)
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 14:34

Les Gallois en tant que Celtiques étaient pro-Munster. Des Anglais ? Je ne sais s'il y en avait au Millenium.
Revenir en haut Aller en bas
vincent-SF
Grand Chelem
vincent-SF

Masculin
Nombre de messages : 6660
Age : 38
Localisation : Près de Marcoussis :-)
Loisirs : Rugby, ciné, HDTN
Club supporté : Stade Français, US Dax et RC Massy
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 14:43

bcy77 a écrit:
Les Gallois en tant que Celtiques étaient pro-Munster. Des Anglais ? Je ne sais s'il y en avait au Millenium.

Au moins un sur la pelouse avec un sifflet et un carton jaune, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bcy77
H-Cup
bcy77

Masculin
Nombre de messages : 4089
Age : 53
Localisation : Nangis (77)
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 14:46

vincent-SF a écrit:
bcy77 a écrit:
Les Gallois en tant que Celtiques étaient pro-Munster. Des Anglais ? Je ne sais s'il y en avait au Millenium.

Au moins un sur la pelouse avec un sifflet et un carton jaune, non ?

Même pas. Mr Owens est gallois. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mave
PRO D2
Mave

Masculin
Nombre de messages : 2075
Age : 30
Localisation : Nantes
Club supporté : ENGLANNNND
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 14:48

Le ST pourrait jouer au Stadium il y aurait probablement toujours plus de supporter de Munster...Ils sont toujours partout! Lors de la demi Saracens-Munster qui était a "domicile" pour les SArries il y avait plus de supporter de Munster.

Citation :
Il y a quand même un paradoxe d’avoir à la fois des mêlées simulées et des séries de pick n’go à zero passe. Comment justifier qu’un pilier ne peut plus pousser en mêlée alors qu’il se jette à corps perdu dans les regroupements et de déblayer et de gratter et de pousser et de pousser… et de ne pas pouvoir pousser en mêlée ?… C’est curieux !
Bah non c'est normal, s'il y a plus qu'un pilier sur le terrain alors il joue toujours et donc peut faire des pick&go mais pas de mêlées car c'est le seul pilier.


Mave
Revenir en haut Aller en bas
vincent-SF
Grand Chelem
vincent-SF

Masculin
Nombre de messages : 6660
Age : 38
Localisation : Près de Marcoussis :-)
Loisirs : Rugby, ciné, HDTN
Club supporté : Stade Français, US Dax et RC Massy
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 15:03

bcy77 a écrit:
vincent-SF a écrit:
bcy77 a écrit:
Les Gallois en tant que Celtiques étaient pro-Munster. Des Anglais ? Je ne sais s'il y en avait au Millenium.

Au moins un sur la pelouse avec un sifflet et un carton jaune, non ?

Même pas. Mr Owens est gallois. Wink

Autant pour moi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bcy77
H-Cup
bcy77

Masculin
Nombre de messages : 4089
Age : 53
Localisation : Nangis (77)
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 15:09

Mave a écrit:
Le ST pourrait jouer au Stadium il y aurait probablement toujours plus de supporter de Munster...Ils sont toujours partout! Lors de la demi Saracens-Munster qui était a "domicile" pour les SArries il y avait plus de supporter de Munster.

Citation :
Il y a quand même un paradoxe d’avoir à la fois des mêlées simulées et des séries de pick n’go à zero passe. Comment justifier qu’un pilier ne peut plus pousser en mêlée alors qu’il se jette à corps perdu dans les regroupements et de déblayer et de gratter et de pousser et de pousser… et de ne pas pouvoir pousser en mêlée ?… C’est curieux !
Bah non c'est normal, s'il y a plus qu'un pilier sur le terrain alors il joue toujours et donc peut faire des pick&go mais pas de mêlées car c'est le seul pilier.


Mave

Alors ça, sûrement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Mave
PRO D2
Mave

Masculin
Nombre de messages : 2075
Age : 30
Localisation : Nantes
Club supporté : ENGLANNNND
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 15:24

On sait jamais Very Happy Ils en sont capables!

Mave
Revenir en haut Aller en bas
Kilkenny
PRO D2
Kilkenny

Masculin
Nombre de messages : 2483
Age : 36
Localisation : Alfortville dans le neuf-quatre. Ouaich, yo ziva!!!!
Loisirs : Foot, Rugby, Corridas, Lecture, Irlande.
Club supporté : Montpellier Hérault Rugby
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 16:21

vincent-SF a écrit:


C'est vrai que c'est dommage que le stade soit quasiment squatté par les supporters irlandais... Y avait-il des quotas de places ? Est-ce que des Anglais et des Gallois se sont joints aux supporters du Munster ? C'est vraiment dommage parce que là ce n'était pas vraiment sur terrain neutre.
Les anglo-saxons ont tendance à partir même sans billet et tenter d'en trouver un sur place, donc ils squattent la totalité de billets qu'on peut acheter au noir. J'aimerais savoir la proportion de fans du munster dans le stade qui sont arrivés à Cardiff en étant sûrs de voir le match.

A noter qu'au football, le record de migration internationale pour des supporters de club a été établi lors de la finale de la coupe UEFA 2003 par les fans du Celtic Glasgow qui étaient 100 000 à Séville(contre 15000 supporters de Porto).
Revenir en haut Aller en bas
http://liverpool-france.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 19:12

Merci FdA.
Toujours un plaisir de te lire avec ta sensibilité douce-amere.


Personnellement, je suis pleinement satisfait de la montée de ercété : ça va piloupilouzer en Top14.
La satisfation sera totale quand le racing aura lui aussi la montée en poche.
Le Top14 2009 s'annonce grandiose !


Dernière édition par WKM le Lun 26 Mai 2008 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Michael
Champion du Monde
Michael

Masculin
Nombre de messages : 7184
Age : 47
Localisation : My body is here but my heart is in Scotland
Club supporté : Glasgow Warriors, Edinburgh Rugby & le XV du Chardon
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 19:41

bcy77 a écrit:
Les Gallois en tant que Celtiques étaient pro-Munster. Des Anglais ? Je ne sais s'il y en avait au Millenium.

Les anglais n'ont pratiquement pas parlé de ce match ! Et les journaux irlandais apparemment non plus !

Enfin, du moins avant la victoire de Munster...
Revenir en haut Aller en bas
Michael
Champion du Monde
Michael

Masculin
Nombre de messages : 7184
Age : 47
Localisation : My body is here but my heart is in Scotland
Club supporté : Glasgow Warriors, Edinburgh Rugby & le XV du Chardon
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 19:43

bcy77 a écrit:
vincent-SF a écrit:
bcy77 a écrit:
Les Gallois en tant que Celtiques étaient pro-Munster. Des Anglais ? Je ne sais s'il y en avait au Millenium.

Au moins un sur la pelouse avec un sifflet et un carton jaune, non ?

Même pas. Mr Owens est gallois. Wink


T'es sûr ? Il est pas irlandais du côté de la maman !?

Revenir en haut Aller en bas
bcy77
H-Cup
bcy77

Masculin
Nombre de messages : 4089
Age : 53
Localisation : Nangis (77)
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Lun 26 Mai 2008 - 20:15

Revenir en haut Aller en bas
fan de alegria
FED 1
fan de alegria

Masculin
Nombre de messages : 1554
Age : 67
Localisation : Bayonne
Club supporté : AB ET BO... et tous les autres
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Mar 27 Mai 2008 - 7:07

Merci d'avoir lu...

Pour dire juste un truc : lorsque mes voisins se sont trouvés en finale contre les mêmes irlandais, au même endroit, il y avait moins de 500 supporters, autant dire personne... et le président Martin avait revendu des places aux irlandais qui étaient venus acheter des places à Aguilera... Cà a fait l'objet d'un reportage sur FR3 local... A mourir de rire non ?

Revenir en haut Aller en bas
bcy77
H-Cup
bcy77

Masculin
Nombre de messages : 4089
Age : 53
Localisation : Nangis (77)
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Mar 27 Mai 2008 - 8:08

Michael a écrit:
bcy77 a écrit:
Les Gallois en tant que Celtiques étaient pro-Munster. Des Anglais ? Je ne sais s'il y en avait au Millenium.

Les anglais n'ont pratiquement pas parlé de ce match ! Et les journaux irlandais apparemment non plus !

Enfin, du moins avant la victoire de Munster...

J'avais raté ça.

Tu plaisantes Michael ! Dans le centre ville, de charmantes jeunes filles distribuaient des petits sacs contenant plusieurs éditions du Irish Times. Je n'ai pas tout compris. Par contre, j'ai bien compris qu'il y était question du Munster (une 1ère page remplis par une photo de Paul O'Connell, sans parler du reste...). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Expat 44
H-Cup
Expat 44

Masculin
Nombre de messages : 4114
Age : 75
Localisation : Chapel Hill (USA)
Loisirs : ski alpin, ski de fond, randonnee, jazz, cuisine
Club supporté : CAL (Universite de Californie a Berkeley), PUC, XV de France, et les Sorfettes
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Mer 28 Mai 2008 - 12:10

Voici un article qui, a mon sens, respecte les avis des uns et des autres.
Voici le lien pour ceux qui voudraient compulser les reactions tres interessantes des abonnes du "Monde": http://nicerugby.blog.lemonde.fr/




Et voici l'article....





Nice Rugby

Par Julien Schramm et
Rodolphe Rolland








27 mai 2008

Ma
grand-mère déteste le « pick and go »





« L’arbitre devrait siffler, ils n’ont pas le
droit ! »

J’avais beau lui expliquer
que cette phase de jeu était bel et bien autorisée,
ma grand-mère n’en démordait pas :
« C’est
pas du jeu, pas possible qu’on laisse faire ça, c’est
dégueulasse ! »
Après cinq
bonnes minutes d’un « pick and go »
irlandais en bonne et due forme, comment pouvais-je lui donner
tort ?
Cette forme de jeu, confiscation du ballon par
l’équipe rompue à ce genre, n’est stricto sensu
qu’une forme à peine déguisée d’antijeu, et
cela quand bien même, elle exige une certaine maîtrise
collective pour pouvoir être produite et reproduite sans aller
à la faute, et c’est là tout l’art subtil de cette
phalange discutable dans l’esprit.
Antijeu, car elle
permet à l’équipe qui possède la balle de
faire tourner le chronomètre et de gagner du temps.
Contre
l’esprit, car dans ce sport où le porteur du ballon essaye
de rester debout, voilà le seul cas de figure où
celui-ci, comme le souligne Pierre Villepreux, va volontairement au
sol (excepté le plongeon pour marquer l’essai) pendant que
quelques nettoyages illicites sont exécutés par les
« accompagnateurs » dans un second
temps.
Certes, la technique du « pick
and go »
ne date pas d’hier, certaines équipes,
et non des moindres, l’ont pratiquée pendant la dernière
coupe du monde, l’Ecosse, la Nouvelle-Zélande contre la
France…
A la différence que nous étions
alors dans un cadre offensif.
Si par exemple, l’on se
réfère au quart de finale de la coupe du monde, les All
Blacks sentant le match leur échapper, et n’ayant plus la
fraîcheur mentale requise alors, se ruèrent dans une
mémorable série de « pick and go »
- mémorable car inédite chez les ABs – pour essayer
vainement de renverser la tendance défavorable.
En
tout cas, l’intention réelle de l’équipe était
tournée vers l’offensive, vers l’essai à
marquer.
Ici, et dans le cas qui nous préoccupe,
cette figure de style est un acte plus défensif qu’il n’y
parait.
Les dérives actuelles, celles entrevues lors
de la finale de la H Cup, n’ont rien à voir avec le manque
d’imagination passager des Blacks, le « pick and go »
est orchestré, préparé et minutieusement
répété…Ce qu’on appelle la stratégie !
Or
si ces coups de boutoir à répétition ne
favorisent que très rarement l’apparition d’une faille
dans une défense en ligne, la technique évoquée
permet surtout à l’équipe qui a l’initiative de
garder le ballon, de maintenir les adversaires dans leur camp, de les
contraindre à défendre et pourquoi pas à aller à
la faute sous l’œil d’un arbitre bien plus indulgent avec les
attaquants qu’avec les défenseurs.
En privant de
ballon l’adversaire, on muselle son attaque.
Cette
pratique, véritable gonorrhée du jeu, si elle devait
malheureusement se généraliser, pourraient engendrer
une désertion des téléspectateurs qui gagnés
par la fièvre de la coupe du monde en France, avaient crû
entrevoir dans le rugby un sport exempt de ces « calculs
hasardeux »
que l’on trouve parfois
ailleurs.
Toutefois, il y aura certainement parmi les
amateurs de l’ovale, n’en doutons pas, quelques esthètes
pour s’enthousiasmer de telle performance et de si belle
stratégie.
En attendant, boulevard Gambetta à
Nice, une petite dame de 88 ans, avec un sourire de jeune fille et
des yeux sublimes, continue de rouspéter contre les joueurs du
Munster et leur « foutue tactique de
tricheurs »
.

R.R

Je ne poste pas les reactions des abonnes... Mais on y retrouve des verites premieres que WKM, Fan ou d'autres ne renieraient pas...


Bonne lecture...

Et, en post-scriptum pour Michael, WKM et Fan, je sais apprecier la beaute du jeu d'un paquet d'avants qui maitrise techniques individuelles et collectives. C'est vrai (WKM) que la position en melee, par exemple, des cinq de devant, c'est quelque chose de tres technique que les specialistes (j'espere que jen suis un) apprecient a sa juste valeur. Et ce n'est bien sur pas le seul exemple que je pourrais citer... La choregraphie collective en touche, par exemple, est passionante egalement... et belle.

En toute amitie
Revenir en haut Aller en bas
Michael
Champion du Monde
Michael

Masculin
Nombre de messages : 7184
Age : 47
Localisation : My body is here but my heart is in Scotland
Club supporté : Glasgow Warriors, Edinburgh Rugby & le XV du Chardon
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Mer 28 Mai 2008 - 12:16

bcy77 a écrit:
Michael a écrit:
bcy77 a écrit:
Les Gallois en tant que Celtiques étaient pro-Munster. Des Anglais ? Je ne sais s'il y en avait au Millenium.

Les anglais n'ont pratiquement pas parlé de ce match ! Et les journaux irlandais apparemment non plus !

Enfin, du moins avant la victoire de Munster...

J'avais raté ça.

Tu plaisantes Michael ! Dans le centre ville, de charmantes jeunes filles distribuaient des petits sacs contenant plusieurs éditions du Irish Times. Je n'ai pas tout compris. Par contre, j'ai bien compris qu'il y était question du Munster (une 1ère page remplis par une photo de Paul O'Connell, sans parler du reste...). Wink


Je ne plaisante pas ! Suspect Et je peux comprendre que tu n'y comprenais rien puisque tu contemplais les charmantes jeunes filles au lieu de voir ce qu'il y avait dans le petit paquet, hein !?

Il est bien évident que si tu te trouvais dans cette rue à quelques heures du coup d'envoi...

Je parle des articles qui pouvaient paraître dans les journaux bien avant la finale. Il y a eu beaucoup moins d'analyses comme peuvent le faire si bien les français dans les éditions papier. Wink
Revenir en haut Aller en bas
bcy77
H-Cup
bcy77

Masculin
Nombre de messages : 4089
Age : 53
Localisation : Nangis (77)
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Mer 28 Mai 2008 - 17:10

C'est vrai que ces petites Irlandaises étaient bien plus intéressantes que les sacs qu'elles distribuaient.
Revenir en haut Aller en bas
Chacha
Espoir
Chacha

Féminin
Nombre de messages : 1467
Age : 27
Localisation : Sud Ouest naturellement
Club supporté : Stade Toulousain
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Mer 28 Mai 2008 - 22:03

fan de alegria a écrit:
Et je voudrais savoir pourquoi, encore une fois, une équipe française n’est pas capable de mobiliser des supporters et d’occuper la moitié des sièges d’une telle enceinte ? Toulouse est une capitale régionale qui draine une capacité à mettre au moins 40000 personnes pour supporter le stade toulousain, alors pourquoi n’y avait-il pas plus de français dans la salle ?

parce que peut être que le prix aller-retour + la place est cher !!
c'est pas tout le monde qui a 500 euros à gaspiller pour une journée


faut arrêter de jouer la finale au royaume unis c'est débile au moins alterner*****alors



Doucement Chachounette Wink
Revenir en haut Aller en bas
fan de alegria
FED 1
fan de alegria

Masculin
Nombre de messages : 1554
Age : 67
Localisation : Bayonne
Club supporté : AB ET BO... et tous les autres
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Jeu 29 Mai 2008 - 10:06

Tu as parfaitement raison Chacha... Je n'ai pas cette somme non plus pour cette destination, mais il faut croire que les irlandais l'ont... D'ailleurs, quand tu auras fini tes études, essaie de trouver un job dans ce coin d'Europe il y en a et qui sont bien payés... SI SI, je le sais.

Bon, moi ce que je voulais dire c'est que le sponsoring çà devrait aussi exister pour les supporters de clubs comme le tien, c'est tout. EADS pourrait participer au financement du transport par exemple, cela se fait dans d'autres sports.

Bon je vais te raconter une histoire vraie.

Lorsque les radis sont allés au même endroit, il y a quelques années, le président Martin avait tellement de supporters à emmener qu'il a revendu des places aux mêmes irlandais et ces derniers sont venus les acheter en avion (il existe une ligne directe RYANAIR - qui sponsorise aussi le club de la laprovince ??? - entre Limerick et Biarritz - merci, j'ai fait un gros effort pour écrire ce nom)...

Revenir en haut Aller en bas
Michael
Champion du Monde
Michael

Masculin
Nombre de messages : 7184
Age : 47
Localisation : My body is here but my heart is in Scotland
Club supporté : Glasgow Warriors, Edinburgh Rugby & le XV du Chardon
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Jeu 29 Mai 2008 - 10:14

Chacha a écrit:
fan de alegria a écrit:
Et je voudrais savoir pourquoi, encore une fois, une équipe française n’est pas capable de mobiliser des supporters et d’occuper la moitié des sièges d’une telle enceinte ? Toulouse est une capitale régionale qui draine une capacité à mettre au moins 40000 personnes pour supporter le stade toulousain, alors pourquoi n’y avait-il pas plus de français dans la salle ?

parce que peut être que le prix aller-retour + la place est cher !!
c'est pas tout le monde qui a 500 euros à gaspiller pour une journée


faut arrêter de jouer la finale au royaume unis c'est débile au moins alterner*****alors



Doucement Chachounette Wink


Je peux pas t'énerver davantage ma petite ChaCha mais la prochaine finale de H-Cup a lieu à Edimburgh...

Sinon, tu sais l'Ecosse, c'est un très beau pays !
Revenir en haut Aller en bas
fan de alegria
FED 1
fan de alegria

Masculin
Nombre de messages : 1554
Age : 67
Localisation : Bayonne
Club supporté : AB ET BO... et tous les autres
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Jeu 29 Mai 2008 - 10:16

Et là-bas au moins : le ST y a été champion. face au SF.
Revenir en haut Aller en bas
bcy77
H-Cup
bcy77

Masculin
Nombre de messages : 4089
Age : 53
Localisation : Nangis (77)
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   Jeu 29 Mai 2008 - 11:50

fan de alegria a écrit:
Tu as parfaitement raison Chacha... Je n'ai pas cette somme non plus pour cette destination, mais il faut croire que les irlandais l'ont... D'ailleurs, quand tu auras fini tes études, essaie de trouver un job dans ce coin d'Europe il y en a et qui sont bien payés... SI SI, je le sais.

Bon, moi ce que je voulais dire c'est que le sponsoring çà devrait aussi exister pour les supporters de clubs comme le tien, c'est tout. EADS pourrait participer au financement du transport par exemple, cela se fait dans d'autres sports.

Bon je vais te raconter une histoire vraie.

Lorsque les radis sont allés au même endroit, il y a quelques années, le président Martin avait tellement de supporters à emmener qu'il a revendu des places aux mêmes irlandais et ces derniers sont venus les acheter en avion (il existe une ligne directe RYANAIR - qui sponsorise aussi le club de la laprovince ??? - entre Limerick et Biarritz - merci, j'ai fait un gros effort pour écrire ce nom)...



EADS n'est pas une agence de voyage. AFAT Voyages, également sponsor du S.T., en est une par contre. Et c'est avec eux que le Stade a affrété 4 ou 5 avions de supporters. Pour environ 450 €, tu avais le vol A/R, une nuit d'hébergement, le billet du match et des pique-niques.

Il y avait également, à proximité du Millenium, un espace Stade Toulousain pour accueillir ces mêmes supporters. Le club avait loué cette salle de concert pour nous offrir une collation.

Quand tu sais que le vol A/R le moins cher pour Cardiff coûtait 348 €, tu peux te rendre compte que le S.T. (avec AFAT Voyages) a participé financièrement à l'acheminement des supporters rouges et noirs.

Le Stade a également affrété 11 cars (je crois) : 110 € avec place de match et pique-niques, mais sans hébergement.

De toute façon, le club ne pouvait emmener plus de supporters qu'il ne disposait de billets du match.

Le Huit de Toulouse a fait le voyage en avion (une centaine de personnes).

De Paris, nous étions un car de 63 personnes + 6 autres qui ont voyagé en train.

La grande différence vient du fait que la traversée de la mer d'Irlande est moins onéreuse parce-que plus courte, et que surtout, (et pour cause...) nous n'avons pas eu la bonne idée, comme les Irlandais, de dévaliser les points de ventes pour la finale, dès la qualification en 1/4 obtenue (source : ERC).

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi restez-vous là à vous lamenter ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rugby XV :: Club House : La Passion de l'Ovalie :: Rugby Stories-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit